Informations sur la race labradoodle australien

Les Labradoodles australiens sont-ils en bonne santé ?

Si vous vous demandez si les Labradoodles australiens sont en bonne santé, vous n’êtes pas le seul. Lorsque vous achetez une race établie, vous avez une meilleure idée du type de problèmes que vous pourriez rencontrer. Il n’en va pas de même pour un chien récent comme le Labradoodle australien.

Les Labradoodles australiens sont-ils en bonne santé ? Les Labradoodles australiens sont un mélange de Labradors, de Caniches et de Cockers, ils ont donc tendance à avoir des problèmes de santé similaires. Comme ils ne sont pas considérés comme des chiens de race, ils ne sont pas aussi sujets aux troubles génétiques que les chiens de race.

Pour approfondir les questions de santé, nous allons d’abord explorer les problèmes de santé de chaque race. Vous découvrirez également les problèmes de santé liés aux Labradoodles australiens et pourquoi le fait qu’ils ne soient pas des chiens de race n’a pas d’importance.

Qu’est-ce qu’un Labradoodle australien ?

Tout savoir sur le labradoodle australien

Labradoodle et Labradoodle australien : quelle est la différence ? Est-ce simplement que le Labradoodle australien est originaire d’Australie ? Pas tout à fait.

La plupart des gens attribuent à un Australien, Wally Conron, la création des premiers Labradoodle. C’était un éleveur qui travaillait avec des associations qui formaient des chiens pour être des chiens guides d’aveugles. Lorsqu’il a reçu une demande pour un chien d’aveugle qui soit également hypoallergénique, il a d’abord essayé d’élever des caniches dans l’espoir d’en trouver un qui puisse servir de chien d’aveugle.

Cela n’a pas fonctionné, car les caniches ne sont généralement pas de bons chiens d’aveugle. Ensuite, Conron a accouplé un caniche avec un Labrador et l’un des chiens de la première portée était hypoallergénique. Ce chiot serait le chien d’aveugle parfait pour cette personne, une femme qui vivait à Hawaï.

Cependant, il y avait trois chiens dans la portée, et un seul d’entre eux était hypoallergénique. Étant donné que 33 % n’est pas un bon taux de réussite, les éleveurs ont commencé à ajouter des Cocker Spaniels dans les lignées de reproduction. Leur objectif était de créer des chiens qui partageraient plus régulièrement des caractéristiques prévisibles, y compris l’hypoallergénicité.

Un Labradoodle australien est donc un chien qui est un mélange de Labrador, de Caniche et de Cocker. Maintenant, pour garder les Labradoodles australiens en bonne santé, nous devons comprendre quels sont les problèmes de santé.

Quels sont les problèmes de santé pour chaque race ?

Les problèmes de santé des races de chiens établies sont généralement bien connus. Bien que tous les chiens d’une race donnée ne présentent pas ces problèmes, il est plus probable que certains chiens aient tendance à souffrir de cataractes plus que d’autres.

Avec un chien de race mixte, vous devez examiner les problèmes de santé de chaque race de la lignée. Les problèmes de santé que les races parentales partagent seront alors des problèmes du chien croisé.

Examinons chacune des trois races parentes.

Labrador

Les Labradors sont généralement en bonne santé, avec une durée de vie moyenne de 10 à 12 ans. Les principaux problèmes de santé courants chez les Labradors sont les suivants :

  • Dysplasie de la hanche chez le chien. Dans le cas de la dysplasie de la hanche, la rotule de la patte ne s’insère pas correctement dans la cavité de la hanche. Le frottement constant a un impact sur la capacité du chien à marcher, et dans le pire des cas, cela signifie que le chien ne sera plus capable de marcher correctement. La dysplasie est principalement une affection héréditaire, bien que des facteurs environnementaux puissent également jouer un rôle.
  • Luxation rotulienne. Également connue sous le nom de luxation de la rotule, cette affection entraîne des problèmes de marche. Si vous voyez un chien bouger anormalement ses pattes arrière ou tenir une de ses pattes arrière en l’air pendant quelques minutes, votre chien pourrait en être atteint. Elle n’est généralement pas douloureuse, sauf au moment où la rotule glisse hors des crêtes qui devraient la maintenir en place.
  • Ostéochondrite disséquante. Dans cette maladie, l’inflammation des articulations des pattes ou des épaules entraîne la séparation du cartilage infecté des os. Cette affection touche généralement les jeunes chiens de moins d’un an. Si vous voyez votre chien boiter ou si vous remarquez un gonflement autour de l’épaule, des coudes ou des genoux, vous devez l’emmener chez le vétérinaire.
  • L’atrophie rétinienne progressive (ARP) est une affection oculaire qui touche la rétine de l’œil. Il n’existe actuellement aucun traitement, bien qu’un régime alimentaire équilibré et pauvre en graisses puisse aider.

Parmi les problèmes de santé moins courants chez les Labradors, citons le diabète, la dystrophie musculaire et une anomalie cardiaque appelée dysplasie de la valve tricuspide, qui se traduit par une mauvaise étanchéité entre les cavités cardiaques droite et gauche.

Caniche

La durée de vie d’un caniche varie selon qu’il s’agit d’un caniche nain (13-15 ans) ou d’un caniche standard (10-13 ans). Les principaux problèmes de santé de cette race sont les suivants :

  • Epilepsie (miniature). Cette maladie est similaire à celle qui touche les humains.
  • Maladie d’Addison (Standard). Lorsque les glandes surrénales d’un chien ne produisent pas les hormones nécessaires, les organes du chien ne peuvent pas fonctionner correctement. Cela entraîne évidemment de graves problèmes médicaux, voire la mort. Si la maladie est détectée et traitée correctement, on peut s’attendre à ce que le chien ait une durée de vie normale. Un vétérinaire peut effectuer un test de dépistage après que le chien a subi ce que l’on appelle une crise addisonienne, au cours de laquelle des symptômes potentiellement mortels se manifestent, par exemple un chien qui s’effondre et entre en état de choc.
  • Dysplasie de la hanche (standard).
  • Torsion gastrique (standard). Également connue sous le nom de ballonnement, il s’agit d’une affection extrêmement grave. Il y a deux parties à cela. Premièrement, l’estomac commence à prendre de l’air, ce qui rend difficile le retour du sang vers le cœur. Ensuite, l’estomac du chien se retourne, ce qui amène le pancréas à libérer des hormones qui provoquent l’arrêt du cœur.
  • Luxation patellaire (miniature).

Les caniches standard et miniatures souffrent de problèmes oculaires, notamment de cataracte, de distichiasis (un trouble des cils) et d’entropion (paupières anormales).

Épagneul Cocker

L’espérance de vie typique d’un épagneul cocker est de 12 à 15 ans. Les principales affections des épagneuls cockers se retrouvent également chez les Labradors et les caniches. Ce sont :

  • Luxation patellaire.
  • Glaucome. Ce sont les mêmes affections oculaires que chez l’homme. Comme chez l’homme, il peut être traité s’il est détecté tôt.
  • Atrophie rétinienne progressive (ARP).

D’autres problèmes de santé sont occasionnellement observés chez le Cocker : cataracte, diabète et dystrophie musculaire.

Ce qu’ils ont en commun

Les Labradors, les Caniches et les Cockers ont tous une prédisposition à la luxation de la rotule. La dysplasie de la hanche est une affection courante chez les chiens de grande taille, et certains Labradoodles en sont donc atteints. Les affections oculaires, y compris la cataracte, sont également courantes dans les trois races.

La plupart de ces affections sont transmises génétiquement. Vous devez donc toujours obtenir un historique détaillé de la santé des parents.

Races mixtes et races pures

Un débat courant dans le monde canin consiste à savoir si les chiens de race mixte ont moins de problèmes de santé que les chiens de race pure. L’idée est que le croisement de chiens de race pure crée un pool génétique plus petit. Si une maladie génétique se trouve dans ce pool, elle ne sera pas éliminée par la sélection.

Si cela est vrai, alors les Labradoodles, en général, devraient être en meilleure santé car ils ne sont pas encore des chiens de « race pure » (du moins pas dans la plupart des organisations telles que l’American Kennel Club). Les Labradoodles australiens, étant encore plus une race mixte, devraient être encore plus sains.

Mais pas si vite. Une étude réalisée à partir des données de 27 000 chiens à l’école vétérinaire de l’université de Californie – Davis a révélé que les chiens de race présentaient un taux plus élevé de 10 troubles génétiques (sur les 24 examinés). Cependant, pour les autres troubles, ils n’ont trouvé aucune différence significative entre les chiens de race pure et les chiens de race mixte.

Bien sûr, on pourrait dire qu’il ne s’agit que d’une étude. C’est vrai. Mais l’étude portait sur 27 000 chiens !

Deux affections communément partagées par les Labradors, les caniches et les épagneuls – la dysplasie de la hanche et la luxation de la rotule – sont apparues de manière égale chez les chiens de race pure et les chiens mixtes**. En d’autres termes, d’après cette étude, les Labradoodles australiens seront en aussi bonne santé que les chiens de race pure, et en aussi bonne santé que les autres chiens de race mixte.

Ligne de fond

Lorsque vous vous demandez si les Labradoodles australiens sont en bonne santé, sachez qu’ils sont sujets au même type de maladies que les caniches, les Labradors et les cockers. Cependant, ils ne sont pas plus exposés qu’un autre chien à l’une de ces maladies. La meilleure assurance est d’acheter votre Labradoodle auprès d’un éleveur réputé qui peut vous donner des informations détaillées sur les maladies présentes dans la lignée du chien que vous souhaitez acquérir.