Les erreurs commises par les nouveaux propriétaires de chiots Labradors

Les 7 erreurs les plus commises par les nouveaux propriétaires d’un chiot Labrador

Avoir un nouveau chiot Labrador peut être aussi excitant qu’effrayant. Vous voulez lui donner beaucoup d’amour sans pour autant perturber son développement, ce qui aurait un impact sur le reste de sa vie.

Malheureusement, de nombreux propriétaires de chiens veulent un chiot sans en assumer la responsabilité et apprennent beaucoup trop tard l’importance de l’engagement que représente un chien. Le nouveau propriétaire peut alors négliger les techniques d’éducation appropriées, et le chiot peine ensuite à apprendre les limites ou à se socialiser correctement. Les Labradors adultes peuvent ainsi devenir turbulents et mal élevés pendant la majeure partie de leur vie.

Il est important de commencer à penser au comportement et au développement de votre chiot dès son arrivée, et même avant. Voici comment éviter les erreurs courantes que commettent de nombreux nouveaux propriétaires de chiots Labrador. Cela vous aidera à prendre la bonne direction et à vous engager dans une relation longue et fructueuse avec votre chien.

1. Négliger le dressage et l’apprentissage des règles dès l’arrivée du chiot à la maison

Une éducation cohérente doit commencer dès que vous ramenez votre nouveau chiot à la maison. Ne croyez pas que le dressage sera sans importance ou ne sera pas efficace parce que le chien est jeune. Au contraire, les chiots apprennent mieux et plus efficacement lorsqu’ils sont jeunes.

L’éducation de votre chiot est cruciale pour qu’il devienne un chien parfaitement dressé et bien élevé. Le Labrador s’accommode bien de limites comportementales claires. Il est donc essentiel de lui montrer ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas lorsqu’il est encore jeune et malléable.

2. Lui donner une alimentation inadaptée

Un chiot Labrador est toujours curieux et plein d’énergie. Il veut « goûter » tout ce qui passe à sa portée et mange ainsi tout et n’importe quoi.

Les nouveaux propriétaires de chiens ont tendance à offrir à leur chiot de nombreuses friandises pour trouver celles qu’il préfère. Cependant, trop gâter un chiot pendant sa jeunesse peut être très difficile à surmonter plus tard.

Si le dressage avec des friandises est un excellent moyen pour apprendre à votre chien les comportements positifs et les récompenses, veillez à ne pas le rendre « accro » à des friandises malsaines dont vous devrez le sevrer plus tard.

3. Éviter les contacts avec les autres

S’il est important de ne pas répondre à tous les gémissements et les pleurs que votre chiot exprime lorsqu’il vient d’arriver, gardez à l’esprit que c’est également le moment le plus crucial pour que votre chien développe ses aptitudes sociales.

Si votre nouveau chiot est le seul animal de compagnie à la maison, envisagez de faire des promenades dans un parc où votre chiot pourra rencontrer d’autres chiens. Cela l’aidera à développer ses aptitudes à la socialisation, ce qui est un élément très important de la personnalité d’un Labrador.

Ne faites pas l’erreur de garder votre chien à la maison jour et nuit, sans contact avec d’autres personnes et d’autres chiens. Cela risque de transformer votre chiot en un chien anxieux, timide et parfois même agressif.

4. Manquer de cohérence dans les signaux verbaux

Il est important de ne pas utiliser le nom du chiot lorsque vous le grondez. Sinon, lorsque vous l’appellerez plus tard par son nom, dans un moment positif ou de récompense, le chien pensera qu’il est puni.

Lors du dressage, définissez les termes qui conviennent le mieux à votre chien, qu’il s’agisse de « non », « dehors », « couché » ou tout autre terme et veillez à vous y tenir.

Pensez également à ne pas utiliser de mots de réprimande qui ressemblent au nom du chien, car cela pourrait prêter à confusion lors de l’apprentissage du bon et du mauvais comportement.

Eviter les erreurs de dressage du chiot labrador à la maison

5. Oublier les règles dans de nouvelles situations

Ne perdez pas de vue les règles lorsque de nouvelles personnes rencontrent votre chiot ou lorsque vous l’emmenez dans un nouvel endroit.

Si vous interdisez à votre chiot de monter sur le canapé normalement, ou si vous le grondez lorsqu’il saute sur les personnes, restez cohérent, toujours, dans toutes les situations.

Si vous ne laissez pas votre chien s’amuser à vous mordre les mains ou les pieds pendant les moments de jeu, n’autorisez pas d’autres personnes à le faire, même si elles pensent que c’est mignon.

Un seul faux pas dans vos pratiques de dressage pourrait signifier que vous devez réapprendre à votre chiot des règles qu’il avait assimilées.

6. Laisser le chien vous guider lors des promenades

Dès le début, précisez toujours clairement qui est le chef. Ne cédez pas lorsque votre chien veut quelque chose qui ne fait pas partie de votre plan de formation ou des règles que vous avez établies lors des exercices d’éducation.

Lors de vos promenades, assurez-vous que votre chien est attentif lorsque vous lui donnez des signaux verbaux ou physiques.

Par exemple, ne lui permettez pas d’avancer tant qu’il n’est pas immobile et assis et que vous êtes sûr qu’il a compris qu’il doit attendre votre signal pour avancer. Soyez ferme, mais sans trop tirer sur la laisse.

Ne le laissez jamais vous guider lors de vos promenades ; si vous prenez cette mauvaise habitude, il sera très difficile de changer ce comportement par la suite.

7. Ne pas utiliser le renforcement positif

Le renforcement positif est une excellente technique pour dresser un chien. Dans la pratique, il s’agit de proposer à votre chien une meilleure solution à un mauvais comportement, au lieu de toujours le gronder ou le punir. Cela ne fonctionnera pas pour tout, car les jeunes chiens ont besoin de sentir qu’ils ont fait une erreur. Cependant, il y a toujours des moyens de garder les séances de dressage positives, comme offrir au chiot un de ses jouets à mâcher lorsqu’il semble vouloir ronger votre chaussure.

En résumé :

  • Établissez des règles et des limites dès le départ, et ne négligez pas les tactiques d’éducation sous prétexte qu’il est jeune.
  • Offrez-lui une nourriture saine et en quantité mesurée afin d’instaurer des habitudes salutaires  pour l’avenir.
  • Présentez votre chiot à d’autres personnes et à d’autres chiens et animaux pour qu’il commence à avoir des expériences sociales positives.
  • Lorsque vous le grondez, n’utilisez pas son nom, car il sera confus plus tard lorsque vous le récompenserez ou l’appellerez.
  • Restez cohérent dans son éducation, même lorsque de nouvelles personnes viennent chez vous ou que vous l’emmenez dans de nouveaux endroits.
  • Ne laissez jamais votre chien vous mener lors de vos promenades et assurez-vous toujours qu’il sait que c’est vous qui commandez.
  • Mettez en œuvre le renforcement positif.

En ne commettant pas ces sept erreurs, vous permettrez à votre chiot Labrador de devenir un chien équilibré, qui a un comportement adapté et qui interagit avec les personnes et les autres animaux de manière positive.