Les problèmes de santé et maladie du labrador

Problèmes de santé courants chez les labradors

D’une manière générale, le Labrador Retriever est une race de chien en bonne santé. Cela s’explique par le fait que les labradors sont génétiquement plus diversifiés que les autres races. Cependant, ils peuvent quand même être susceptibles de souffrir de problèmes de santé canine héréditaires. Certaines affections sont généralement causées par une combinaison des gènes hérités de leurs parents, tandis que d’autres sont causées par des facteurs environnementaux. Ces facteurs environnementaux peuvent aller de leur alimentation à leur manque d’exercice et à des problèmes hormonaux. Voici quelques-uns des problèmes de santé les plus courants auxquels votre labrador peut être confronté:

Problèmes d’articulation :

Dysplasie de la hanche :

La dysplasie de la hanche chez les labradors est une affection courante. Elle résulte de la formation anormale de la cavité de la hanche, ce qui entraîne une détérioration de la hanche du labrador et peut conduire à une arthrite canine des articulations et à une perte de fonction. En général, cette affection ne devient un problème pour les chiens que lorsqu’ils atteignent l’âge moyen ou avancé. Cependant, dans certains cas, cette affection peut se développer dès l’âge de 5 mois.

Si vous recherchez un chiot labrador, veillez à demander les scores de hanche de ses parents. Tout éleveur responsable devrait connaître ces scores. Le score de la hanche est déterminé en examinant une radiographie d’un chien de plus d’un an. Chaque hanche se voit attribuer un score de 0 à 53 et, combiné, le score total de la hanche varie de 0 à 106.

Il est préférable d’obtenir des scores inférieurs et égaux de chaque côté. Le score moyen d’un labrador est de 9, et l’idéal est d’avoir des parents dont le score est proche ou inférieur à cette moyenne.

Dysplasie du coude :

Tout comme la dysplasie de la hanche, à l’exception de la formation et de la détérioration anormales, cette maladie se produit au niveau de l’articulation du coude. Une manifestation clinique des signes de la dysplasie du coude est souvent observée entre l’âge de 4 et 10 mois. Toutefois, pour une meilleure prévention, veillez à faire examiner votre chiot car des manifestations ultérieures peuvent également se produire.

Le traitement de la dysplasie du coude implique l’ablation chirurgicale de certains fragments d’os et de cartilage, suivie de semaines de physiothérapie pendant la convalescence.

Le grade du coude donne un score entre 0 et 3 sur la base d’un examen radiographique de la dysplasie du coude chez le chien. Les labradors utilisés à des fins de reproduction doivent avoir une note de 0 pour le coude, ce dont vous devez tenir compte lorsque vous cherchez un chiot à ramener à la maison.

L’obésité peut entraîner des problèmes de santé chez le Labrador :

Pourquoi les labradors sont gros ?

Les labradors sont connus pour manger rapidement, ce qui peut entraîner une distension gastrique dangereuse. Chez les chiens, ce phénomène est également connu sous le nom de ballonnement. Il s’agit d’un énorme problème de santé chez les labradors, et vous devez être mis en garde à ce sujet.

Les labradors en bonne santé pèsent entre 55 et 75 livres, et un labrador obèse peut dépasser les 100 livres. Le surpoids peut avoir un impact sérieux sur la santé et l’espérance de vie de votre Labrador. L’obésité augmente considérablement les risques de maladies cardiaques et hépatiques, d’inflammation des articulations et d’arthrite, de problèmes squelettiques, de maladies métaboliques et respiratoires, ainsi qu’une moindre résistance aux maladies en général.

Si vous pensez que votre labrador est en surpoids, commencez par consulter votre vétérinaire pour mettre au point un régime alimentaire et un programme d’exercice appropriés. Pour éviter que votre labrador ne soit en surpoids, veillez à ce qu’il fasse de l’exercice régulièrement et quotidiennement.

Parmi les activités physiques que vous pouvez pratiquer avec votre chien, citons : jouer à la balle, laisser courir votre labrador et suivre un cours d’agilité ensemble. Veillez à établir une routine pour aider votre chien à se mettre en forme tout en augmentant sa vivacité d’esprit.

Ballonnement ou volvulus de dilatation gastrique :

Le ballonnement ou volvulus de dilatation gastrique est une affection potentiellement mortelle qui touche principalement les races de chiens de grande taille et à poitrine profonde. Communément appelée ballonnement ou torsion, cette affection se produit lorsque l’estomac de votre animal se remplit de liquide, de nourriture ou de gaz. Dans ce cas, l’estomac se dilate contre les autres organes, ce qui peut entraîner un manque de circulation sanguine vers le cœur ou la paroi de l’estomac, des difficultés respiratoires et une déchirure de la paroi de l’estomac.

Lorsque cela se produit, il peut même tourner ou se tordre. De ce fait, le chien peut même être incapable d’éructer ou de vomir pour se débarrasser de l’excès d’air. Le flux sanguin vers le cœur peut alors être entravé et la pression artérielle peut chuter, ce qui peut entraîner un état de choc, voire la mort de l’animal.

La cause exacte de la torsion gastrique chez le chien est inconnue. Les facteurs de risque sont souvent plus élevés pour les symptômes de ballonnement canin si votre chien a un parent proche qui a déjà souffert de volvulus de dilatation gastrique (GDV).

Affections oculaires :

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles votre chien peut développer des cataractes. La cause la plus fréquente est la génétique chez votre chien. Les chiens diabétiques sont particulièrement exposés au risque de développer des cataractes. Les autres causes sont les maladies, les troubles nutritionnels dès l’enfance, les blessures oculaires ou les infections.

Vous devez contacter immédiatement votre vétérinaire si vous remarquez des changements dans les yeux de votre chien ou si vous pensez que sa vision est altérée ou s’est détériorée. Les signes les plus courants de cataracte sont une couche bleuâtre, grise ou blanche dans l’œil, une réticence soudaine à monter des escaliers ou à sauter, la maladresse, l’irritation des yeux et le frottement ou le grattage excessif des yeux.

Pour prévenir l’apparition de cataractes, vous devez surveiller régulièrement la santé oculaire de votre chien. Veillez à l’emmener fréquemment chez le vétérinaire pour vous assurer que l’état de santé général de votre chien ne se détériore pas.

Atrophie rétinienne progressive ou cécité :

L’atrophie rétinienne progressive chez le chien est un terme général utilisé pour décrire une variété de maladies qui provoquent une dégénérescence rétinienne conduisant à la cécité canine.

Le type d’APR le plus courant chez les labradors est généralement la dégénérescence progressive des bâtonnets et des cônes, lorsque les cellules des bâtonnets de l’œil de votre chien présentent une mutation qui finit par les faire mourir. Cela peut se produire dès l’âge d’un an ou se développer plus tard, entre l’âge de 3 et 5 ans.

Il existe de nombreux signes à surveiller, mais les plus courants sont l’opacification de l’œil et les changements de comportement. La plupart des maladies oculaires se transmettent des parents à la progéniture. Vous devez donc vous assurer d’examiner et de faire certifier un examen oculaire récent des parents avant d’adopter un chiot labrador.

Autres problèmes de santé mineurs du Labrador :

Infections de l’oreille :

Autre problème de santé du Labrador, les infections de l’oreille sont fréquentes chez les Labradors en raison de la structure et de la fabrication intrinsèques de leur oreille. La seule façon efficace de gérer et de prévenir les infections de l’oreille chez votre chien est de s’assurer que les oreilles sont sèches après le bain. Ensuite, vous devez vérifier régulièrement les oreilles de votre chien pour détecter tout écoulement anormal, toute odeur et/ou toute rougeur. Les chiens souffrant d’une infection de l’oreille ont souvent tendance à secouer la tête et à tripoter ou frotter leurs oreilles. Pour cette raison, un nettoyage de routine avec un nettoyant pour oreilles doux et approuvé par les chiens peut s’avérer nécessaire pour réduire la fréquence des infections récurrentes des oreilles chez les chiens.

Syndrome de la queue de limbe :

Ce syndrome survient généralement après que votre chien s’est baigné, après une grosse journée de chasse, ou même après un bain froid. En général, ce syndrome guérit de lui-même au bout d’une semaine environ. Toutefois, s’il persiste, veillez à consulter un vétérinaire dès que possible.

Comment prévenir les problèmes de santé chez les labradors

Régime alimentaire et exercice physique régulier

Il est essentiel que votre labrador fasse régulièrement de l’exercice. Ces chiens ont beaucoup d’énergie et ont donc besoin d’exercices fréquents. Jouez à différents jeux comme le fetch et passez du temps dehors tous les jours. Veillez à consulter régulièrement votre vétérinaire et à suivre un régime alimentaire adapté à votre chien. Ce qui convient à votre chien est la meilleure solution, et la consultation de votre vétérinaire doit toujours être présente.

Visites vétérinaires et tests de santé recommandés :

Des visites régulières chez votre vétérinaire local sont nécessaires pour votre chien. Assurez-vous également de connaître tous les tests de santé importants dont votre chien a besoin, afin d’être au courant de la santé interne de votre chien. Veillez également à souscrire une assurance santé pour votre chien si vous voulez éviter les dépenses abruptes, causées par les problèmes de santé qui peuvent affecter votre chien.

En résumé, pour prévenir de tels problèmes chez votre Labrador, consultez régulièrement votre vétérinaire et effectuez des tests, soyez au courant de la santé de votre compagnon afin de prévenir tout autre souci.

Tests ADN pour les chiens

Les tests ADN peuvent vous aider à découvrir l’ascendance de votre chien, à connaître la composition de sa race et même à trouver un parent canin de votre chien. Le test ADN de votre animal peut également être très utile pour garder votre compagnon à fourrure en bonne santé en détectant les risques génétiques de problèmes de santé potentiels. Les Tests ADN permettent également de trouver des conditions héréditaires susceptibles d’affecter la santé de votre chien à l’avenir. Ces informations peuvent aider votre vétérinaire à fournir des soins préventifs adéquats.