Prendre soin de son chien labrador retriever

Santé et soins du Labrador Retriever

En tant que propriétaire d’un labrador, vous souhaitez que votre chien bien-aimé vive une longue et heureuse vie. C’est pour cette raison que nous avons créé ce guide avec tous les conseils de base pour élever un Labrador heureux et en bonne santé. Nous espérons que vous trouverez ces conseils de santé et de soins utiles pour vous et votre retriever.

Régime alimentaire et nutrition

Il va sans dire que l’alimentation est très importante pour les labradors. Une alimentation équilibrée et nutritive est indispensable pour élever un labrador fort, heureux et en bonne santé. En plus de donner à votre chien une nourriture de qualité, il est également très important de lui donner la bonne quantité. Les labradors ont toujours faim et s’ils sont trop nourris, ils peuvent devenir obèses très facilement.

Choisir la bonne nourriture

Veillez à lire attentivement l’étiquette d’information nutritionnelle sur le sac de nourriture avant de choisir ce que vous allez donner à votre chien. Évitez les aliments qui utilisent des ingrédients génériques comme la « viande », car cela signifie généralement qu’ils sont fabriqués à partir de produits bon marché et de mauvaise qualité. Choisissez plutôt des marques qui nomment la viande utilisée, comme le poulet, le bœuf ou l’agneau. Un autre élément à prendre en compte est la quantité de chaque ingrédient dans la nourriture de votre chien. Les ingrédients sont souvent énumérés dans l’ordre des quantités.

Faites attention aux aliments à forte teneur en blé et en céréales. Ces aliments sont très riches en calories. Recherchez plutôt des aliments à forte teneur en protéines. Il est important de toujours lire l’étiquette. Les termes marketing tels que « Premium » et « Naturel » sont ambigus et ne veulent pas dire grand-chose.

Quelle quantité de nourriture faut-il donner à votre Labrador ?

La quantité de nourriture que vous devez donner à vos labradors varie en fonction de différents facteurs, comme le type de nourriture que vous donnez à votre chien, la quantité d’activité physique quotidienne de votre labrador, l’âge et la taille de votre animal, entre autres.

La plupart des marques de nourriture ont un tableau sur l’emballage indiquant la quantité de nourriture recommandée pour votre chien. Bien entendu, la meilleure chose à faire est de consulter votre vétérinaire pour savoir quelle est la quantité de nourriture adéquate pour votre chien.

Une règle générale applicable (en utilisant une tasse à mesurer de 8oz) pour la plupart des aliments commerciaux pour chiens pour un Labrador adulte, est entre 2 et 2 ½ tasses par jour, divisées en deux repas par jour. Pour un chiot de moins de 6 mois, il est recommandé de lui donner entre 1 et 1 ½ tasse 4 fois par jour.

Exercice et activité

Les labradors sont une race à haute énergie, ils ont besoin de 1 à 1 ½ heure d’exercice par jour. Emmenez votre chien faire des promenades quotidiennes, des jeux vigoureux peuvent aussi faire l’affaire, si vous avez un grand terrain faites jouer votre Labrador à la balle au prisonnier jusqu’à ce qu’il se fatigue. Les labradors aiment le plein air, alors emmenez votre chien faire une randonnée de temps en temps et, si possible, emmenez-le nager. Les labradors adorent l’eau.

Si votre chien ne fait pas assez d’exercice, il s’ennuiera et développera des comportements destructeurs comme creuser votre jardin, gratter les tapis et les sols, mâcher les meubles et tout ce qu’il peut trouver.

Toilettage

Les labradors ont une fourrure à double pelage et perdent beaucoup de poils, constamment ! Et encore plus pendant la saison de la mue. Si votre labrador vit à l’intérieur, vous devez le brosser tous les jours. Les labradors n’ont pas besoin d’être baignés très souvent. En fait, baigner votre labrador trop souvent assèchera sa peau. Ne donnez un bain à votre chien que lorsque c’est nécessaire. C’est lorsqu’il est sale ou qu’il sent mauvais. Les labradors doivent également se faire couper les ongles et brosser les dents fréquemment.

Visite chez le vétérinaire

A quelle fréquence emmener son chien chez le vétérinaireIl est conseillé d’emmener votre labrador chez le vétérinaire deux fois par an pour des contrôles et des vaccinations. Les labradors ont également besoin de se faire nettoyer les dents et les oreilles par un professionnel de temps en temps. Les visites chez le vétérinaire sont une excellente occasion de le faire.

Problèmes de santé courants

Les labradors sont une race globalement très saine. Cependant, certains labradors peuvent être enclins à développer une dysplasie de la hanche et du coude. Les Labradors peuvent également souffrir de troubles cardiaques, d’affections oculaires comme l’atrophie rétinienne progressive et de myopathie héréditaire. Ces affections sont héréditaires et peuvent être détectées et traitées par un vétérinaire.

Les labradors sont également susceptibles de développer un ballonnement, également connu sous le nom d’estomac tordu. Le terme médical pour ce problème est le volvulus de dilatation gastrique.

Volvulus de dilatation gastrique

Le volvulus de dilatation gastrique (GDV) est une affection potentiellement mortelle qui touche les races de chiens à poitrine profonde comme les labradors. Il s’agit d’une affection dans laquelle l’estomac du chien se remplit d’air et se retourne.

Cela entraîne une difficulté à respirer, un blocage de la circulation sanguine et un ravissement de l’estomac. Le ballonnement est très dangereux pour la vie de votre chien et est mortel dans 50 % des cas.

Les symptômes classiques du volvulus de dilatation gastrique sont : Un abdomen élargi, des haut-le-cœur, de la salivation, de l’agitation et une douleur lorsqu’on presse le ventre du chien. Parfois, le chien essaie de vomir, mais rien ne sort.

Si vous pensez que votre chien souffre d’un volvulus de dilatation gastrique, vous ne pouvez rien faire à la maison. Emmenez immédiatement votre chien chez le vétérinaire pour un traitement d’urgence !

Les causes du volvulus de dilatation gastrique ne sont pas vraiment connues, mais il existe une forte corrélation entre les chiens qui ont mangé ou bu de l’eau en grande quantité et qui ont ensuite fait un exercice vigoureux.